Un SPM infernal!

Ça y’est, il a pointé son nez aujourd’hui, ce satané SPM… Maux de tête,agacée pour un rien, ventre gonflé… Mon énièlme J1 va débarquer dans les jours à venir (je pronostic maxi samedi 4 juillet… Cool justement je serai en train de fêter les 30 ans d’une amie,ça tombe super bien!!

9869-colere_smiley

Je ne sais pas quoi faire pour me remonter le moral, et pourtant dernièrement on a eu de bonnes nouvelles!!!

Nos boulots respectifs se stabilisent enfin, avec une embauche « fonctionnaire » chacun! Voilà qui devrait nous faciliter des projets!

Nous avons donc posé notre préavis pour l’appart’ où on est, et on commence à chercher une nouvelle location, plus grande, et plus près du boulot de Chéri (et donc un peu plus loin du mien, moitié moitié quoi!)

Je me rapprocherai aussi du centre PMA qui devrait nous prendre en charge à la fin de l’année 2015! Et ça aussi, c’est un peu beaucoup des bonnes nouvelles!!

espoir

Allez ça ira mieux demain!

Quoi que…

La reprise du boulot, avec la canicule qui s’annonce?! Je pense que faire les analyses sanguines au labo où la clim est pourrite,avec les automates qui carburent et réchauffent l’atmosphère,ça devrait ressembler fortement à ça!

Les acieries de Ploermel industrie (API)

Heureusement…

… il y’a les vacances!!!

Juste une toute petite semaine de vacances avant le mois de septembre où nous en aurons 2! (oui, DEUX!!! Mouahahahaha) et là, on se met au vert.

Mes parents sont partis en vacances 1 mois 1/2 (vive la retraite!!!) et du coup on est allé squatter leur maison à la campagne 🙂 Le plaisir de voir les potes du coin (on est tous les deux originaires du même canton) et les balades dans la nature, il faudrait juste qu’il s’arrête un peu de pleuvoir…

Hier soir, un des nombreux cousins de chéri passe boire une bière à la maison, et on discute de tout et de rien. Il nous apprend au détour de la conversation qu’un autre cousin, toxico notoire, va être papa…

Je suis assez pessimiste de nature, mais en ce qui concerne les cons gens, j’ai toujours une bête bouffée d’optimisme pour l’avenir, et donc je dis « ah bah au moins, il va peut-être arrêter ses conneries, et sa copine aussi… »

Et le cousin de me répondre « Ah non, je suis passé les voir parce que je pêchais tout près de chez eux et elle s’injectait un truc en plein après midi… »

Gloups.

Comment exprimer la sensation que j’ai pu ressentir? Pu**** mais c’est pas juste!!! Ils s’en foutent plein le pif et les veines et nous qui faisons gaffe à tout, on n’arrive pas à être parents?!

Je ne supporte déjà pas de voir une femme enceinte avec la clope au bec, alors la piquouze d’héro, très peu pour moi!!!

Et là je repense à toutes mes patientes droguées ET enceintes que je vois passer au boulot, qui me disent qu’elles ne PEUVENT pas arrêter, le manque sera trop mauvais pour l’enfant, plus que la drogue ou le substitut (dans le meilleur des cas) qu’elles consomment.

Je ne suis pas là pour les juger mais j’ai tout de même mon avis (qui n’en aurait pas?) et surtout j’ai l’image du paisible foetus qui reçoit en direct toutes ces merdes.

Comment peut-on vouloir un enfant et ne pas lui souhaiter le meilleur, d’emblée?

Les violettes…

… j’ai toujours aimé ces petites fleurs délicates et très parfumées, et surtout les bonbons du même nom!

400_F_27768469_PL11auCbeU0gjQekp8TSKkWkikp2AyLP

Lorsque mon amoureux et moi nous sommes connus, c’était la fin de l’été et nous faisions de grandes balades dans la nature.

Un jour, nous nous sommes assis dans une clairière où poussaient de nombreuses violettes, et nous avons évoqué pour la première fois notre envie d’être parents.

Je me souviens très bien de ce moment, de l’odeur des violettes que j’aime tant, et depuis ce jour, le goût de la violette est lié à l’envie d’avoir des enfants. C’est très bête et très simple à la fois.

Voilà pourquoi j’ai intitulé mon blog « Un bouquet de violettes », je pense que ça n’évoque pour personne le désir d’enfant, mais ici, c’est comme la Madeleine de Proust, un parfum qui éveille des souvenirs magnifiques.

Ma Bonne Fée…

private-category-petite_fee-1-img

Il y’a une bonne fée qui est partie rejoindre les anges en mars dernier. Il s’agit de ma belle-mère adorée, la mère de mon chéri.

Cette femme était un rayon de soleil, et elle l’est restée jusqu’à la fin, même lorsque la maladie était trop dure à supporter.

Gentille, rigolote, coquette, douce,… les adjectifs ne manquent pas pour la qualifier!

J’avais trouvé en elle plus qu’une belle-mère, une véritable amie, et le temps nous a manqué pour faire tout ce qu’on avait envie de faire ensemble.

Elle m’a montré aussi que le courage et la volonté pouvaient être indéfectibles! Elle s’est battue durant quatre ans contre un cancer du poumon, et elle a tout tenté. Elle aimait la vie et avait encore des tas de projets. Malheureusement, elle n’a pas eu le temps de tout réaliser. Elle nous a prouvé qu’il fallait aimer la vie même si elle était dure et même parfois cruelle!

Je ne l’oublierai jamais, elle nous manque atrocement aujourd’hui, surtout dans les moments où la vie nous fait de sales coups. Elle a été la première à nous demander quand on ferait un enfant, on pouvait tout lui confier, elle croisait les doigts tous les mois pour nous! J’aurais tellement aimé qu’elle connaisse nos enfants!

Voilà, c’était ma Bonne Fée, ma Douce comme on s’appelait entre nous.

La faute…

Parce qu’il doit bien y’avoir une faute que j’ai commis pour en être là aujourd’hui…, non?

faute-coin

Je me sens un peu comme l’Eve Originelle sur qui on a mis tous les péchés de l’humanité parce qu’elle a croqué la pomme… Le rapport entre la faute et la punition est disproportionné.

Parfois, comme cette nuit, mon esprit divague et se met à carburer comme un petit moteur, et je repense à ce que j’ai fait dans la vie pour mériter le sort qui m’est réservé.

J’ai été une mauvaise fille/femme/amie/collègue/patiente/soeur… ? Que pourrais-je faire pour être pardonnée?

Je n’arrive pas à identifier la faute, je suis consciente de mes erreurs mais je ne vois pas laquelle pourrait être considérée comme LA faute. C’est là que je me dis que je balzingue complètement et que tout ça, c’est n’importe quoi. C’est le hasard qui fait que je ne suis pas mère aujourd’hui.

J’ai beau ne pas être croyante, ni superstitieuse… il y’a une petite voix qui s’élève en moi et qui dit: « Et si…? »

Vous ressentez ça aussi, parfois? Comment faites-vous taire cette petite voix?

Une journée de repos…

Hier soir, c’était câlin! Après trois nuits au boulot, j’ai pu m’endormir dans les bras de mon homme, j’étais à peu près dans cet état…

caresse-illimitee

Bon, déjà y’a fallu se lever à une heure décente, et ça s’était pas gagné d’avance…

D’ailleurs, mon premier réveil ressemblait un peu à ça:

saut

Raté… essaye encore!

Finalement, je me suis extirpée de mon lit à 11h, et depuis je vaque à mes occupations avec en fond sonore quelques épisodes de Desperate Housewifes (énième rediffusion sur la chaîne des Fââââââmmes)

tumblr_m68dcaIjLS1qc8ot5 C’est marrant!

Et je parcours la blogo, vos larmes, vos espoirs, vos bonnes nouvelles, et cette ironie dans vos écrits, qui me fait rire et pleurer à la fois. Quel bien fou ça me fait, alors que je ne parle de ça à personne autour de moi (hormis mon chéri, évidemment)…

Alors oui, je n’en suis pas au même point que vous, nous n’avons pas encore commencé les hostilités en PMA (Docteur Confiance souhaitant attendre encore 6 mois pour voir si DNLP va nous faire ce cadeau), mais mon OPK est là, Clomid a déjà échoué durant 4 cycles… et surtout, je viens de fêter mes 32 ans, moi qui désire un enfant au plus profond de ma chair depuis mes 20 ans… C’est long…

Zzzzzzz…?

gros-dodo-de-gros-pacha-tigre

Je suis un peu décalquée par mes horaires de nuit…

Je vous ai pas dit! Je bosse dans un hôpital, je suis laborantine! Bon, ça ne se dit plus, maintenant on dit « Technicienne de Laboratoire » sinon c’est pas politiquement correct… Comme Technicien de Surface pour balayeur, quoi!

Ben moi j’aime pas, je dis toujours laborantine, ça fait plus malicieux et c’est ce que je suis!

11_od703

Même quand j’étudie le pipi, le caca, les crachats, le sang des gens!

Au moins, ça change de Kouchner qui nous appelait « Les Presse-Boutons »…

Bref…

Je suis rentrée ce matin à 6h30, mon chéri était déjà dans son train, direction le boulot… On n’a fait que se croiser tout le weekend, avec nos boulots respectifs! Vivement ce soir, que je retrouve ses bras…

Enfin, niveau câlins, c’est pas grave qu’on se soit croisés, je suis en pleine période rouge, j’ai attaqué mon C14 samedi (au boulot d’ailleurs).

Je ne prends pas de traitement pour le moment, vu que Clomid ne fonctionnait pas les derniers mois. Mon gynéco Docteur Confiance, souhaite que je continue dans ma perte de poids… -13kgs depuis le début de l’année 2015, au moins je me sens simplement bien dans mes baskets en ce moment (genre tu as perdu l’équivalent de 8.66666666…7 bouteilles d’eau minérale!!! ou de source, après tout on s’en fout! Ben je le sens bien quand je monte mes quatre étages!!!)

Bref…

Ma Belle-Soeur P (comprenez la soeur mon chéri,j’ai une autre Belle-Soeur, F, qui est la copine du frère de chéri) est passée nous voir avec ses deux filles et son gros bidon, pour une histoire de papier… (au sujet du décès de ma BM… je vous parlerez d’elle bientôt, ma Bonne Fée qui nous manque trop!)

Bref, la Belle Soeur arrive avec ses deux filles, son (début) de gros bidon et ses magnifiques cernes… la pauvre, elle est vraiment fatiguée. Ben oui, comme son mari ne relève pas une chaise, c’est pas évident avec 2,5 enfants…

Chéri lui demande si elle sait le sexe du n°3… Et là, elle commence à dire « J’espère que ça sera un garçon, sinon M (son mari) fera la gueule »…

Je peux comprendre qu’après 2 filles, on ait une préférence pour un BB boy, mais quand la nature te permet de tomber systématiquement enceinte en C1, je crois qu’il n’est pas nécessaire de faire la gueule, pour aucune raison que ce soit…

Je n’en veux pas à ma BS P, la pauvre, je n’envie pas sa situation maritale/parentale/globale…

J’ai juste une pensée pour ce neveu/cette nièce à venir et qu’on n’attend pas comme une belle surprise…

Bon, je vais essayer de profiter des 48h de repos qui s’offrent à moi…

Apprendre une naissance…

… et s’en réjouir!

Il va sans dire que depuis des années maintenant, j’apprends les grossesses toutes neuves des copines, je vois les bidons s’arrondir, puis je vais les voir à la maternité, leur tout petit entre les bras.

Les mois passent et ces enfants parlent, marchent, courent, vivent… et mes bras sont toujours vides.

J’avoue avec un peu de honte avoir toujours un pincement au coeur à toutes ces étapes, quand ce n’est pas franchement de la jalousie pure (mais ça, c’est pas pour les vraies copines!). J’entends souvent une petite voix insistante qui me répète « Et nous? »

Aujourd’hui, j’apprends la naissance du deuxième d’une amie et collègue de travail. Et je me réjouis!

Oui oui, vous avez bien lu, je suis contente!

Cette copine a galéré un max pour être aujourd’hui la mère de deux enfants, son mari aussi en a bavé… Je sais que cette étape, eux, c’est juste l’accomplissement de sacrifices et de mois (années) de souffrance…

Je suis simplement heureuse pour eux, et je ne me projette pas dans leur histoire. C’est la vie, simple et belle, qui a trouvé son chemin. (pour paraphraser Jurassic Park!!! )

Envie de rire…

Un bon moyen de se marrer, ça reste quand même l’infinité de vidéos sur le net qui sont faites JUSTE POUR CA!!

Les mash up me font particulièrement rire, et en plus il s’agit d’une vraie performance de monteur!!! Sans déc! Je pense toujours au mec qui fait ça avec son p’tit pc, artisanalement!

Allez, on a bien besoin de rire pendant qu’on attend!

Tout commence avec…

… une histoire d’amour!

Evidemment, mon homme et moi, on s’aime, et on ne déroge pas à la règle de beaucoup de couples, celle de vouloir laisser derrière notre histoire la vie de la génération prochaine.

Jusqu’ici, rien d’exceptionnel. Des couples comme nous, il y en a des millions, et justement, c’est ça qui est exceptionnel!

Malgré tous les exemples autour de nous de gens qui s’aiment, qui ne s’aiment plus, qui divorcent, qui se trompent, etc… on y croit et on s’émerveille tous les jours d’être ensemble et d’être amoureux, simplement heureux sans rien demander de plus.

Alors oui, la vie n’est pas juste avec nous, elle nous empêche, pour le moment du moins, de connaître un des plus grands bonheurs qu’elle puisse offrir à nos yeux, mais elle est douce avec nous car elle nous a permis de nous rencontrer! Nous nous sommes croisés des centaines de fois, sans jamais nous voir, et les accidents de la vie qui nous mettaient à terre servaient sans qu’on le sache à nous guider l’un vers l’autre.

J’ai conscience de la chance que j’ai d’avoir un (futur) mari formidable, ainsi qu’une famille (proche) qui m’a offert des racines plus que solides.

Nous sommes aussi entourés d’amis géniaux qui sont là dans les bons comme dans les mauvais moments…

Bref, je suis chanceuse!

Et si Dame Nature ne nous envoie pas encore notre enfant, c’est peut-être pour que ce parcours difficile nous fasse prendre conscience de la chance que nous aurons encore quand il sera là!

Merci à mon amoureux d’être là. Je t’aime Poulet-Roux.